De la mosaïculture à la moisiculture

maître d’ouvrage cipjp chaumont-sur-loire
festival international Des jarDins (41)
surface 350 m²
réalisation 2001
buDget 10 400 € ht

Scénographie / Jardin

Dans le contexte du festival, la présence d’un intérieur s’est imposé d’emblée : inviter le visiteur à changer radicalement de lieu, lui faire subir une nouvelle sensation atmosphérique grâce à l’architecture.
Le détournement du sujet la mosaïculture nous a permis de sortir immédiatement de la problématique des parterres et des petites fleurs. Il était plus intéressant de jouer sur les paradoxes issus de la dialectique du thème, pour pouvoir architecturer des sujets plus complets et moins futiles.

plus de détails

Suite aux recommandations de notre partenaire, l’Enitiaa*, un espace clos s’est imposé contre les variations de température et d’hygrométrie pour protéger la culture des moisissures pendant les cinq mois d’exposition.

Ainsi, nous avons structuré l’espace suivant des strates, des peaux successives, que le visiteur traversait avant d’arriver devant l’objet de sa curiosité. Le rapport d’échelle est primordial face à une moisissure, si précieuse, si petite et fragile. Pour cette raison, nous avons développé l’idée d’une chrysalide énorme, immense napperon de 120 m² en dentelle de calais. Le cœur du jardin était planté d’une forêt d’arbres calcinés aux branches coupées. La chrysalide blanche légèrement suspendue au-dessus d’un sol de copeaux de caoutchouc noir.

*école nationale des ingénieurs et techniques des industries agricoles et alimentaires

  1. passerelle en mosaïque de plomb 970 €
  2. maçonnerie 80 €
  3. 120m2 de dentelle de calais 3 660 €
  4. armatre métallique 100 €
  5. 350 boites de pétri - partenariat 0 €
  6. sol copeaux de caoutchouc 460 €
  7. végétaux 0 €
  8. arbres calcinés 50 €
  9. papillons 2 870 €
  10. isolant mousse 1 030 €
  11. quincaillerie & divers 1 180 €